best website templates
Mobirise

Gordie McRae (Gardien) #1

Né le 12 avril 1948 à Sherbrooke, Québec
Mesurant 6.02 -- Pesant 180 lbs

Mobirise

Réjean Houle (Ailier) #5

Né le 25 octobre 1949 à Rouyn-Noranda, Québec
Mesurant 5.11 -- Pesant 165 lbs -- Lance de la gauche

Mobirise

Stéphane Matteau (Ailier) #6

Né le 2 septembre 1969 à Rouyn-Noranda, Québec
Mesurant 6.04 -- Pesant 220 lbs -- Lance de la gauche

Mobirise

Richard Lemieux (Centre) #7

Né le 19 avril 1951 à Témiscaming, Québec
Mesurant 5.08 -- Pesant 165 lbs -- Lance de la gauche

Mobirise

Roland Cloutier (Centre) #7

Né le 6 octobre 1957 à Rouyn-Noranda, Québec
Mesurant 5.08 -- Pesant 157 lbs -- Lance de la gauche

Mobirise

Éric Desjardins (Défenseur) #7

Né le 14 juin 1969 à Rouyn-Noranda, Québec
Mesurant 6.01 -- Pesant 205 lbs -- Lance de la droite

Mobirise

Jacques Cossette (Ailier) #9

Né le 20 juin 1954 à Rouyn-Noranda, Québec
Mesurant 5.09 -- Pesant 185 lbs -- Lance de la droite

Mobirise

Joel Paquin (Ailier) #12

Mobirise

Sylvain Turgeon (Ailier) #23

Né le 17 janvier 1965 à Rouyn-Noranda, Québec
Mesurant 6.00 -- Pesant 190 lbs -- Lance de la gauche

Mobirise

Pierre Turgeon (Centre) #25

Né le 28 août 1969 à Rouyn-Noranda, Québec
Mesurant 6.01 -- Pesant 195 lbs -- Lance de la gauche

Mobirise

André Racicot Jr (Gardien) #30

Né le 9 juin 1969 à Rouyn-Noranda, Québec
Mesurant 5.11 -- Pesant 165 lbs

Mobirise

À venir

À venir

Mobirise

Gilles "Lap" Laperrière

Mobirise

Gilles Pilotte

Mobirise

Laurent "Pit" Laflamme

Mobirise

À venir

Mobirise

À venir

Mobirise

À venir

Gordie McRae (Gardien) #1

Le gardien Gord McRae n'était pas l' athlète qui avait le plus beau style, mais sa rapidité et son style debout ont fait de lui un excellent gardien de deuxième plan pendant cinq années avec les Maple Leafs de Toronto dans les années 70. « The Birds » a également eu une solide carrière au collège et dans les mineurs .

Né à Sherbrooke, Québec, McRae a passé trois ans avec le Michigan Teach Huskies. Sans contrat, il a joué 24 joutes pour trois concessions différentes dans la Eastern League en 1970-71. Les Leafs l'ont signé comme agent libre en décembre 1971 quand il excellait avec les Tulsa Oilers de la LCH.

Après que Toronto ait perdu Bernie Parent aux mains de la AMH en 1972-73, McRae a eu l'occasion de jouer dans le LNH. Avec une fiche de 7-3-0 pour l'équipe, il retourna dans la LCH où il était un des meilleurs de la ligue en 1973-74. Tard dans la saison 1974-75, Toronto s'est tourné encore une fois vers lui. McRae fut solide dans les 20 dernières parties de la saison et mena son équipe à une victoire dans la première ronde des séries sur les Kings de Los Angeles. L'année suivante, il fut assista Wayne Thomas, mais perdu sa place en 1976-77, quand la recrue Mike Palmateer entra en scène.

En 1977, il tint le premier rôle pour les Dallas Black Hawks et a fut rappelé dans la LCH comme gardien # 1 de l'équipe. Il mena également la ligue avec une moyenne de buts alloués de 2.71 et reçu le trophée Terry Sawchuk du meilleur gardien.

McRae retourna à Toronto et joua 18 joutes comme deuxième gardien en 1977-78. Il se retira la même année.

Écrit par: Serge Descôteaux

Réjean Houle (Ailier) #5
Sélectionné par la Canadiens de Montréal en 1ere ronde, #1 au total du repéchage amateur de la LNH de 1969
51 buts / 81 matchs (AMH) 1975-76
Coupe Stanley (5X) - 1971, 1973, 1977, 1978, 1979

Le duo de Réjean Houle et Marc Tardif avait fait les titres des journaux en tant que les deux meilleurs joueurs juniors de hockey au Canada en 1969. La seule question était: qui serait la première sélection au repêchage. Les Canadiens de Montréal étaient les bénéficiaires automatiques des deux sélections, et le Canadiens a choisi Houle d'abord et Tardif en second lieu. Houle avait terminé son junior avec deux excellentes saisons. En 1968-69, il a fait une moyenne exacte de deux points par match, obtenant 53 buts et 55 passes en 54 parties pour un total de 108 points. Tardif, de son côté, a réussi 72 points en 51 matchs.

Lorsqu'on est le premier choix au repêchage de la NHL, à Montréal de surcroît, cela se traduit par une pression énorme. Houle a certainement senti cette pression et aura joué seulement neuf joutes avec le Canadiens, marquant un seul point. Il a par la suite joué le reste de la saison dans l'AHL avec les Voyageurs de Montréal, où il obtint 25 points en 27 matchs. Houle a joué trois saisons supplémentaires avec le Canadiens. Bien qu'il ait joué sur deux équipes gagnantes de la Coupe Stanley, en 1971 et 1973, et qu'il ait continué d'améliorer son jeu chaque année, il ne semblait jamais progresser suffisamment rapidement pour les fans et média exigeant de Montréal, qui s'attendaient à beaucoup plus de leur première sélection de 1969.

L'arrivée de la AMH fut tentante pour Houle, et il choisit de quitter Montréal et de joindre la nouvelle ligue avec les Nordiques de Québec. Houle est conscient que les fans de Montréal détestent intensément cette nouvelle franchise, mais il ne voit pas d'autre option. Pendant ses trois saisons dans le AMH, Houle eut beaucoup de succès et améliora ses statistiques offensives d'année en année. En 1975-76, il marqua 51 buts et 52 aides pour total de 103 points en 81 matchs.

Houle prit beaucoup de maturité lors de ces trois saisons, et à l'âge de 27 ans, il était prêt à revenir avec Montréal et faire face à toute cette pression. Il rejoint le Canadiens en 1976-77 et marqua 52 points en 65 joutes. Houle et les Habs eurent beaucoup de succès lors des finales, défendant leur titre de champion de la Coupe Stanley gagné une année plus tôt contre les Bruins de Boston. Les deux clubs se sont rencontrés de nouveau lors de la finale de 1978, et le résultat demeura le même. En 1979, Montréal gagna leur quatrième Coupe Stanley de suite, battant les Rangers de New York en finale.

Houle a joué encore quatre ans avec le Canadiens, se retirant après 16 matchs durant la saison 1982-83, à l'âge de 33 ans. En onze ans avec les Canadiens de Montréal, Houle gagnait cinq titres de champion de la Coupe Stanley. Après sa retraite, Houle devint directeur d'une brasserie de bière avant de se voir offrir le poste de directeur général du Canadiens de Montréal.

Houle demeura directeur général jusqu'à l'arrivée d'André Savard en 2000. 

Écrit par: Serge Descôteaux
& Alexandre Beaudoin

Stéphane Matteau (Ailier) #6
Sélectionné par les Flames de Calgary en 2e ronde, #25 au total, au repéchage amateur de la LNH de 1987
Coupe Stanley - 1994

Stéphane Matteau est né le 2 septembre 1969 à Rouyn-Noranda, Québec. Membre Rangers de New York, édition championne de la Coupe Stanley de 1994, Matteau fut reconnu pour avoir marqué à deux reprises lors de prolongations contre les Devils du New Jersey, lors de la finale de la Conférence de l'Est. Son premier but en prolongation a mis fin au match 3 à 6:13 de la deuxième période de prolongation, donnant la victoire au sien par la marque de 3-2 et l'avance 2-1 dans la série. Son deuxième but, un des plus mémorables dans l'histoire des éliminatoires de la LNH, arriva à 4:24 de la deuxième période de prolongation lors du 7e match de la série, au Madison Square Garden. Matteau compta à l'aide d'un "wraparound" sur le côté gauche du gardien recru des Devils du New Jersey, Martin Brodeur, alors que le commentateur de radio des Rangers, Howie Rose, criait sur les ondes "Matteau, Matteau, Matteau!"

Matteau avait admis avoir tapoté le Trophée Prince de Galles avec la lame de son bâton juste avant la période de prolongation, violant une superstition moderne de la LNH qui veut que les joueurs ne touchent pas au trophée remis aux gagnants de la Conférence avant l'obtention de la récompense suprême, gagner la Coupe Stanley. Le but donna la victoire 2-1 aux Rangers de New York et le Trophée Prince de Galles des champions de la Conférence Est. Par la suite, les Rangers devaient battre les Canucks de Vancouver en 7 matchs pour gagner la Coupe Stanley.

Matteau mit fin à sa carrière en 2002–03 avec les Panthers de la Floride et leur club mineur affilié, les San Antonio Rampage.

Traduction libre de Wikipedia contributors

Richard Lemieux (Centre) #7
Sélectionné par les Canucks de Vancouver en 3e ronde, #39 au total, au repéchage amateur de la LNH de 1971

Richard Lemieux était un excellent fabricant de jeux, il joua durant cinq saisons dans la LNH dans les années 70. Il était un bon patineur avec des mains agiles et son talent en faisait un joueur de choix pour les jeux de puissance. Lemieux était un solide gaillard qui jouait dans les deux sens de la patinoire.

Né au Temiscamingue, Québec, Lemieux a joué une année pour Thetford Mines avant de se joindre aux Canadiens juniors de Montréal. Il fut choisi 39 ième du repêchage de la LNH par les Canucks de Vancouver en 1971.

En 1972-73, il joua avec Don Lever et Bobby Lalonde et enregistra son plus haut total de points en carrière avec 52 points. Sa production diminua à 22 points la saison suivante avant qu'il soit réclamé par Kansas City.

Échangé aux Flammes d'Atlanta en 1974-75, il joua pour le Nova Scotia Voyageurs où il marqua 25 buts.

Lemieux s'est retiré en 1977 après avoir joué 33 matchs dans l'AMH pour les Cowboys de Calgary.

Écrit par: Serge Descôteaux

Roland Cloutier (Centre) #7
Sélectionné par les Red Wings de Détroit en 14e ronde, #178 au total, au repéchage amateur de la LNH de 1977
Sélectionné par les Nordiques de Québec en 10e ronde, #89 au total, au repéchage amateur de la AMH de 1977

Les Red Wings de Détroit obtiennent le centre Roland Cloutier à la 178ième sélection lors du repêchage de 1977. Cloutier, né à Rouyn, Québec, le 6 octobre 1957 fait ses débuts dans la NHL à sa première saison professionnelle même s'il avait été repêché loin.

Pendant la saison 1977-78, il a joué avec les Kansas City Red Wings de la Central Hockey League, puis Cloutier a reçu un appel des Red Wings de Détroit pour joué un match avec eux. L'année suivante Cloutier jouait 19 matchs et produisait 12 points . En dépit de son succès, il était échangé la saison 1979-80. La NHL avait fusionné avec l'association de hockey mondial WHA et quatre nouveaux clubs d'expansion voyaient le jour. Cloutier a quitté les Red Wings et est de retour dans sa province natale avec les Nordiques de Québec, il jouera dans 14 matchs en 1979-80 accumulant de l'expérience. Ces joutes seront ses dernières dans la NHL. Cloutier a passé la saison suivante dans les mineurs puis c'est dirigé en France en 1981-82. En France, Cloutier jouera sept ans avant de se retirer à la fin de la saison 1987-88. Il a été deux fois le meilleur compteur de la ligue et deux fois nommées joueur le plus courtois de la ligue.

Écrit par: Serge Descôteaux

Éric Desjardins (Défenseur) #7
Sélectionné par les Canadiens de Montréal en 2e ronde, #38 au total, au repéchage amateur de la LNH de 1987
Coupe Stanley - 1993
Match des Étoiles de la LNH - 1992, 1996 et 2000
Membre d'Équipe Canada aux Jeux Olympiques de Nagano (Japon) 1998 - 4e place

Éric Desjardins (né le 14 juin 1969 à Rouyn-Noranda, province de Québec, Canada) a fait ses débuts dans la Ligue nationale de hockey après avoir été choisi par les Canadiens de Montréal au cours du repêchage de la LNH de 1987 en deuxième ronde (38e choix) des Bisons de Granby (LHJMQ). Après avoir joué une saison supplémentaire avec Granby, il a rejoint les Canadiens de Sherbrooke dans la LAH à temps pour faire ses débuts professionnels au printemps 1988, jouant 3 parties de la saison et quatre parties éliminatoires. Il débuta sa carrière dans la LNH avec les Canadiens de Montréal en 1988-1989 avec 2 buts et 12 assistances en 36 parties. Il a également joué 14 parties éliminatoires lors du périple de Montréal vers la finale de la Coupe Stanley de 1989 qu'ils perdirent contre les Flames de Calgary.

Son jeu a continué de s'améliorer par la suite, lui permettant une présence lors du match des Étoiles de la LNH en 1992. Lors de la saison 1992-1993, il s'établit comme un défenseur de premier plan chez le Canadiens de Montréal. Il remporta d'ailleurs la Coupe Stanley en 1993. Une de ses performances les plus fameuses fut lors de la 2e partie de la finale de la Coupe Stanley, le 3 juin 1993, alors que Desjardins marquait les trois buts de son équipe dans une victoire de 3 à 2 faces aux puissants Kings de Los Angeles de Wayne Gretzky. Cette partie fit tourner le vent en faveur de Montréal.

Le 9 février 1995, Desjardins fut échangé aux Flyers de Philadelphie avec qui il jouera jusqu'en 2006. Il fut titulaire de sept trophées Barry Ashbee, récompensant le meilleur défenseur des Flyers. Ces 396 points accumulés avec les Flyers le placent au second rang de l'histoire de la concession parmi les défenseurs derrière les 480 points de Mark Howe. Desjardins se retira officiellement le 10 août 2006, après 17 saisons passées à jouer dans la Ligue nationale de hockey. Le 11 janvier 2007, les Flyers honoraient Desjardins lors d'une soirée en son honneur avant une rencontre opposant les Flyers et les Canadiens. Les deux équipes lui offrirent des cadeaux ainsi que des témoignages d'appréciation à son endroit.

Il fit partie de l'équipe de hockey sur glace du Canada aux Jeux Olympiques d'hiver de 1998, à Nagano.

Il est maintenant actionnaire dans plusieurs entreprises, entre autres la pourvoirie Aventure Joncas, situé tout près de sa terre natale, dans le Parc National La Vérendrye.

Le 15 juillet 2008, il est nommé entraîneur du développement à temps partiel au sein des Flyers de Philadelphie.

Traduction libre de Wikipedia contributors

Jacques Cossette (Ailier) #9
Sélectionné par les Penguins de Pittsburgh en 2e ronde, #27 au total, au repéchage amateur de la LNH de 1974
Sélectionné par les Blazers de Vancouver en 2e ronde, #20 au total, au repéchage amateur de la AMH de 1974

L'ailier droit Jacques Cossette est né le 20 juin 1954 à Rouyn, Québec. Cossette a eu une carrière junior très productive, deux fois il fait parti de la Quebec Major Junior Hockey League All-Star Team . À sa dernière année junior, Cossette, qui faisait parti des Éperviers de Sorel, a inscrit 97 buts et 214 points. Les Éperviers de Sorel , en 1973-74, amassèrent 58 victoires et 117 points tout en établissant un record de 620 buts marqués en 72 matchs. Cette saison-là, Sorel pouvait compter sur le trio de Pierre Larouche, Michel Déziel et Jacques Cossette qui récolta 283 buts et 692 points.

Cossette a été choisi en deuxième ronde par les Pingouins de Pittsburgh avec lesquels il a fait ses débuts dans la NHL lors de la saison 1975-76. Cossette a joué seulement 7 matchs avec les Pingouins et a participé à deux buts.

Il passe la saison 1976-77 dans les mineurs avec les Hershey Bears mais il est rappelé avec les Pingouins durant la saison 1977-78. Cossette joua 19 joutes avec Pittsburgh et marqua son premier but dans la NHL. En 1978-79, Cossette joue 38 matchs et marque 7 buts et inscrit 9 points. La dernière saison de Cossette, fut celle de 1979-80 où il joua 78 joutes avec Syracuse Firebirds et marqua 25 buts.

Écrit par: Serge Descôteaux

Joel Paquin (Ailier) #12

Un triste accident est survenu en ce vendredi soir, au Forum de Rouyn, lors de la partie qui opposait le Citadelle de l'endroit aux As de Noranda.
Vers la quinzième minute de jeu de la première période, le jeune Joel Paquin, du Citadelle, a perdu pied alors qu'il pourchassait un opposant et a donné brutalement contre la bande pour se fracturer la cinquième vertèbre cervicale. Etant donné la gravité de la blessure, Paquin a été conduit immédiatement, par avion, à l'Institut neurologique de Montréal. Il est devenu paraplégique suite à cet accident.

Sylvain Turgeon (Ailier) #23
Sélectionné par les Whalers de Hartford en 1ère ronde, #2 au total, au repéchage amateur de la LNH de 1983

Rapide, et une volonté de fer, l'ailier gauche, Sylvain Turgeon, fut très efficaces pendant ses 12 années dans la LNH. Il inscrivit 30 buts lors de quatre saisons et fut l'un des francs tireurs les plus craints dans la LNH sur les jeux de puissance.

Né à Noranda, Québec, Turgeon fut choisi deuxième au total par les Whalers de Hartford après avoir marqué 163 points pour les Olympiques de Hull de la LHJMQ en 1982-83. Il a également fait parti de l'équipe Canada aux Championnats mondiaux Juniors et a été nommé sur la première équipe d'Étoiles de la LHJMQ. En 1983-84, Turgeon marqua 40 buts lors de son année recrue, étant nommé sur l'équipe d'étoile des recrues. Il fut le pilier offensif des Whalers pendant six années et aida l'équipe à finir 1er au classement de la Division Adams en 1986-87. Pendant cette période, Turgeon formait un trio des plus dangereux avec Kevin Dineen et Ron Francis.

En juin 1989, Turgeon a été échangé aux Devils du New Jersey en échange de Pat Verbeek. Il a marqué 30 buts pour son nouveau club, mais a été une nouvelle fois échangé vers Montréal Canadiens pour Claude Lemieux avant la saison 1990-91. Turgeon a lutté contre plusieurs blessures lors de son séjour avec les Canadiens. Il produisit seulement 14 buts en deux saisons. Il fut réclamé par les Sénateurs d'Ottawa en 1992 lors du repêchage d'expansion et marqua 25 buts pour l'équipe lors de sa première année. En 1995-96, il passa avec les Houston Aeros de la LHI. En 1996-97, il se dirigea en Allemagne et joua une année chacune avec les Wedemark Scorpions et les ECR Revier Lowen. Turgeon commença la saison suivante avec les SC Langnau de Suisse, mais revint bientôt en Allemagne avec les Kassel Huskies.

Écrit par: Serge Descôteaux

Pierre Turgeon (Centre) #25
Sélectionné par les Sabres de Buffalo en 1ère ronde, #1 au total, au repéchage amateur de la LNH de 1987
58 buts / 83 matchs - 1992-93
Trophée Lady Byng Memorial - 1992-93
515 buts / 1294 matchs - 500e compté le 8 novembre 2005  (34e joueur de la LNH à atteindre ce plateau)
Match des Étoiles de la LNH - 1990, 1993, 1994, et 1996

Pierre Turgeon fut représentant du Canada dans les Little League World Series en 1982, avant son passage avec les Citadelles.

Turgeon a été repêché par les Sabres de Buffalo en tant que premier choix au total du repêchage de la LNH en 1987. L'annonceur officiel des Sabres de Buffalo, Rick Jeanneret, utilisait la phrase de "Ooh-la-la Pierre" lorsqu'il parlait de Pierre Turgeon.

In 1991, Turgeon fut échangé aux Islanders de New York. La meilleure saison de Turgeon avec les Islanders fut celle de 1992-1993, où il compta 58 buts et 132 points pour propulser les Islanders en finale de la Conférence Prince de Galles. Malheureusement, les Islanders s'inclinèrent contre les futurs champions de la Coupe Stanley cette année là, les Canadiens de Montréal, en 5 parties.

On se rappellera plus particulièrement de l'incident qui se produisit en première ronde des séries, que les Islanders gagnèrent en 6 matchs. Après avoir compté un but déterminant durant la sixième partie au Nassau Coliseum, Pierre Turgeon fut sauvagement mis en échec, alors même qu'il célébrait son but, par Dale Hunter des Capitals de Washington. Turgeon subit une séparation de l'épaule et manqua la majeure partie de la série qui opposa les Islanders aux Penguins. Hunter reçu une suspension record de 21 matchs. Turgeon revint dans le septième match contre les Penguins et pour la série contre les Canadiens, mais il n'était pas complètement remis de sa blessure.

Pendant la saison 1994-1995, le directeur général Don Maloney décida de reconstruire l'équipe, et décida d'échanger Turgeon aux Canadiens de Montréal. Il devint le capitaine des Canadiens de Montréal et fut le dernier capitaine à tenir le flambeau bien haut lors de la cérémonie de fermeture du Vieux Forum de Montréal avant l'ouverture du Centre Bell. Il fut échangé par les Canadiens le 29 octobre 1996 aux Blues de St-Louis. Il a joint les Stars de Dallas en tant que joueur autonome sans compensation le 1er juillet 2001, et l'Avalanche du Colorado de la même manière le 3 août 2005, après une année de repos lors du lockout de la LNH en 2004-2005.

Pierre Turgeon a pris sa retraite officiellement le 5 septembre 2007. Le 8 novembre 2005, Turgeon était devenu le 34e joueur de l'histoire de la LNH à compter 500 buts.

Traduction libre de Wikipedia contributors

André Racicot Jr (Gardien) #30
Sélectionné par les Canadiens de Montréal en 4e ronde, #83 au total, au repéchage amateur de la LNH de 1989

Andre Racicot, né à Rouyn-Noranda, au Québec, le 9 juin 1969, fut choisi par les Canadiens de Montréal au repêchage de la LNH 1989 et intègre la ligue nationale de hockey lors de la saison 1989–1990, dans l'équipe, en tant que second à Patrick Roy. Après avoir participé à 68 matchs avec les Canadiens en 5 saisons, il quitte le club en 1994 et rejoint des ligues mineures comme la ligue américaine de hockey, la ligue internationale de hockey et diverses ligues seniors. Il a pris sa retraite en 2005.

Traduction libre de Wikipedia contributors

Gilles "Lap" Laperrière

Fondateur du Citadelle en 1964 et entraîneur de l'équipe de 1964 à 1967. M. Laperrière a été un acteur important sur la scène du hockey à Rouyn-Noranda. Outre la fondation du Citadelle, ce dernier a pris les commandes des activités des arénas de Rouyn-Noranda en 1967. C'est cette même année, suite à une discussion avec Ross Blatchford, Norm Connelly et Chestey Clearwater, qu'il prit part à la fondation de l'École de hockey du Nord-Ouest à Rouyn-Noranda, afin de rapatrier les jeunes de la région qui devaient aller à Toronto pour participer à de telles écoles. Le tout, sans parlé de ces exploits en tant que hockeyeur...

M. Laperrière a été honoré par le Citadelle d'une bannière au plafond de l'aréna Jacques-Laperrière comme bâtisseur.

Gilles Pilotte

Depuis 1970

Mobirise
Mobirise
Mobirise

Laurent "Pit" Laflamme

Honoré par les Citadelles d'une bannière au plafond de l'aréna Jacques-Laperrière lors de 40e anniversaire de l'équipe, en 2003-2004. M. Laflamme commença son association avec les Citadelles dès leur création, en 1964, occupant les fonctions de soigneur, gérant et trésorier. En 1984, il pris devint le 17e Président de l'équipe, et il occupe toujours ce poste aujourd'hui. Outre les Citadelles, celui que nous appelons tous affectueusement "Pit", fut impliqué dans plusieurs activités reliées au monde du hockey à Rouyn-Noranda:

10 ans
    Secrétaire trésorier Tournoi Turgeon-Houle Bordeleau qui amasse des fonds pour venir en aide aux jeunes démunis pour leur permettre de faire du sport
    Président du Gala Réjean Houle qui clôture l'année de l'Association du hockey mineur de Rouyn-Noranda
    Vice-Président de l'Association du hockey mineur de Rouyn-Noranda
25 ans
    Entraineur et directeur de l'Association du hockey mineur de Rouyn-Noranda
32 ans
    Coordonnateur de l'École de hockey du Nord-Ouest Québec
    Trésorier de Comité 2e Centre Sportif pour l'obtention de la construction de l'aréna Réjean Houle
    Président du Comité organisateur de la fête de retraite de Gilles Laperrière
    Gouverneur de la ligue Midget AA Norbord de l'Abitibi-Témiscamingue
Le 14 juin 2014, il est intronisé au Temple de la renommée du hockey québécois en ces termes:
"LAURENT LAFLAMME
Laurent Laflamme commença son association avec les Citadelles de Rouyn dès leur création, en 1964, occupant les fonctions de soigneur, gérant et trésorier. En 1984, il devient le 17e Président de l’équipe, et il occupe toujours ce poste aujourd’hui. Outre les Citadelles, celui qui est affectueusement nommé Pit, fut impliqué dans plusieurs activités reliées au monde du hockey à Rouyn-Noranda et en Abitibi-Témiscamingue.
 
Il a occupé durant 10 ans les postes de secrétaire trésorier au Tournoi Turgeon-Houle Bordeleau, de président du Gala Réjean Houle et de vice-président de l’Association du hockey mineur de Rouyn-Noranda. Durant 25 ans, il est également entraineur et directeur de l’Association du hockey mineur de Rouyn-Noranda. Son parcours, qui l’a mené au 50ième anniversaire de l’organisation des Citadelles tout récemment, l’a de plus vu occuper les rôles de coordonnateur de l’École de hockey du Nord-Ouest Québec, de trésorier de comité pour l’obtention de la construction de l’aréna Réjean Houle et de gouverneur de la ligue Midget AA Norbord de l’Abitibi-Témiscamingue.
 
Laurent Pit Laflamme a contribué de manière significative au développement du hockey québécois ainsi qu’au parcours de vie de nombreux joueurs qui lui sont reconnaissants à ce jour."
Source Hockey Québec
Merci Pit pour ton implication!

Mobirise
Mobirise

Adresse

Aréna Jacques Laperrière
222, avenue Dallaire
Rouyn-Noranda, J9X5C3


Contacts

Courriel: info@citadellesrn.com
Téléphone: 819-277-4492

Adresse postale

Les Citadelles de Rouyn-Noranda
C.P. 753, Rouyn-Noranda
Québec, J9X 5C7